Les infos pratiques
Les infos pratiques
La charte du VTTiste averti
Les responsabilités du VTTiste
Le Code de bonne Conduite Nature
La règlementation des voies de circulation
La signalétique et le balisage
La charte officielle du balisage

Cette Charte concerne exclusivement le balisage et la signalisation d'itinéraires de randonnées non motorisées. Pour des raisons de sécurité, de préservation des chemins et de protection de l'environnement, il n'est pas souhaitable que ces itinéraires soient utilisés par des véhicules à moteur auxquels ils ne sont pas destinés.

Baliser et signaliser des itinéraires de randonnée, c'est à la fois :

• aménager un espace à des fins touristiques ou de loisirs de proximité, par la matérialisation d'itinéraires de randonnée,

• favoriser le développement de la pratique de la randonnée et augmenter la fréquentation des chemins et sentiers empruntés par les itinéraires.

Mais c'est également, en contrepartie :

• “domestiquer” et s'approprier les espaces traversés par l'apposition de signes et de codes destinés à une forme de pratique spécifique,

• modifier l'esthétique visuelle des chemins et de leurs abords par l'apposition de signes et d'équipements de confort.

Pour toutes ces raisons, il conviendra de traiter le balisage et la signalisation des itinéraires de randonnée avec mesure, sérieux, qualité et en faisant preuve de responsabilité quant à leur mise en place et à leur entretien.

Article 1 : Fonctions du balisage
Le balisage consiste en l'apposition sur un itinéraire de randonnée de marques régulières permettant de guider, d'orienter et de rassurer l'usager tout au long de son parcours. Ces marques sont définies par un ensemble de symboles représentés par des formes et des couleurs.

Article 2 : Fonctions de la signalisation
Afin de répondre aux besoins d'information et d'orientation des usagers, d'équiper des territoires présentant une forte densité d'itinéraires ou encore de gérer la pluriactivité, le balisage peut être complété par l'implantation de mobilier de signalisation, notamment aux points de départ et aux intersections des itinéraires.

Article 3 : Balisage et promotion des itinéraires
Afin de compléter et d'enrichir l'information des usagers, le balisage et la signalisation doivent être accompagnés par la réalisation d'outils de découverte des itinéraires tels que des cartes, des guides, des fiches ou des outils multimédias notamment.

Article 4 : Catégories d'itinéraires et codes de balisage

• Les itinéraires pédestres de Grande Randonnée GR® sont balisés par deux rectangles superposés de couleur blanche et rouge.

• Les itinéraires pédestres de Grande Randonnée de Pays GRP® sont balisés par deux rectangles superposés de couleur jaune et rouge.

• Les itinéraires de promenade et de randonnée PR sont balisés par un rectangle de couleur jaune.
• Les itinéraires VTT sont balisés par deux ronds accolés à un triangle équilatéral de couleur rouge pour les itinéraires de plus de 80 km et pour les Grandes Traversées, jaune pour les itinéraires locaux et marron pour les itinéraires locaux des parcs naturels régionaux. Chaque itinéraire comporte un numéro reporté sur la balise et de couleur différente selon le degré de difficulté.

balisage officiel VTT
Balisage parc Naturel
Balisage parcours + 80 km

• Les itinéraires de randonnée équestre sont balisés par un rectangle de couleur orange, et par deux rectangles superposés et supportés par deux ronds de couleur orange pour les itinéraires de randonnée équestre attelés.


Les critères de classification sont la distance, le dénivelé cumulé positif, la nature du chemin et sa technicité (type de voie, praticabilité, types d'obstacles), l'environnement naturel et les aménagements. Une grille de cotation est établie par la Fédération française de cyclotourisme pour les itinéraires de randonnée VTT.

Boucle permanente très facile (vert)
Boucle permanente facile (bleu)
Boucle permanente difficile (rouge)
Boucle permanente très difficile (noir)

Article 5 : Principes de balisage
Les GR® et GRP® sont balisés dans les deux sens. Les autres itinéraires pédestres peuvent être balisés dans un seul sens ou dans les deux, en fonction de leurs caractéristiques ou de la démarche de l'organisme en charge de leur conception et de leur gestion. La Fédération française de cyclisme (FFC) et la Fédération française de cyclotourisme (FFCT) recommandent, afin d'éviter les croisements dangereux de vététistes, de baliser dans un seul sens. Seuls les sentiers suffisamment larges, pour accepter sans risque ces croisements, peuvent être parcourus dans les deux sens. Respecter deux principes : celui de rassurer et de guider correctement l'usager, et celui de ne pas polluer les espaces par des marquages superflus, notamment en milieu naturel.

Dans le cas de tronçons communs GR® et GRP®, seul subsiste le balisage des itinéraires GR®. La continuité du balisage des itinéraires PR devra, pour sa part, être maintenue tout au long de l'itinéraire, et ce, même en cas de tronçons communs avec des itinéraires GR® et/ou GRP®. En cas de tronçons communs à plusieurs itinéraires, on évitera d'apposer plus de deux marques de balisage sur le même support naturel, et dans ce cas il conviendra de respecter strictement les normes et de laisser entre les marques un espace vertical suffisant.

Pour les itinéraires VTT, la continuité du balisage jaune des itinéraires locaux de VTT est maintenue tout au long des itinéraires VTT balisés en rouge en disposant sur les balises le ou les numéros des itinéraires se superposant.

Article 6 : Entretien du balisage et des chemins
Tout organisme réalisant le balisage d'un itinéraire s'engage à l'entretenir régulièrement, à effacer les anciennes marques en cas de modification de son tracé initial ou de réalisation d'un mobilier de signalisation complémentaire. Il s'engage également à s'assurer de l'entretien régulier des chemins et sentiers empruntés par l'itinéraire.

Article 7 : Responsabilité et propriété
Tout organisme peut engager sa responsabilité civile et pénale en apposant des marques de balisage sur un espace ou sur des supports dont il n'a pas la propriété. Il peut également engager sa responsabilité en incitant et en aidant le public à parcourir des itinéraires par la réalisation de ce balisage. Aussi nul balisage ne peut être effectué sur les voies publiques ou privées, sur les éléments de bâti ou sur les arbres…, sans l'accord du propriétaire ou du gestionnaire.

Article 8 : Balisage et sécurité
En favorisant le développement de la pratique de la randonnée, la mise en place d'un balisage ou l'implantation de mobilier de signalisation doit prendre en compte la sécurité des usagers. Il conviendra d'éviter de baliser des itinéraires présentant une trop grande dangerosité, ou sinon d'utiliser tous les médias disponibles pour informer les usagers sur cet aspect (signalisation de départ, indication des difficultés ou de la dangerosité dans les guides ou brochures etc.).
Il conviendra également de porter une attention particulière sur le sens de balisage des itinéraires, afin d'éviter ou de minimiser les risques de collision entre usagers, notamment pédestres et VTT. De même, dans le domaine du VTT et pour les mêmes raisons de sécurité et de responsabilité, les itinéraires sont classés selon quatre niveaux de difficultés. De plus, en raison du déplacement rapide des vététistes, le balisage de leurs itinéraires doit être visible de loin.

Article 9 : Propriété intellectuelle
Certains codes de balisage sont déposés et protégés au titre de la propriété industrielle. Les termes de “Sentiers de Grande Randonnée®”, “GR®” et “GR de Pays®” ainsi que leurs codes de balisage sont en effet des marques déposées. Ils ne peuvent être utilisés sans l'accord écrit de la Fédération française de la randonnée pédestre qui en est propriétaire.
Il en est de même pour le code de balisage des itinéraires de VTT qui est déposé par la Fédération française de cyclisme, le code de balisage du Club Vosgien ainsi que le code des itinéraires équestres qui est déposé par le Comité national de tourisme équestre de la Fédération française d'équitation. La Fédération française de cyclotourisme est autorisée à utiliser le logo de balisage VTT par un courrier, en date du 28 avril